samedi 19 novembre 2016

Sanctuaires animaliers : attention aux arnaques !

Le 26 Octobre 2013, nous découvrions un endroit magnifique à Nature's Valley (voir ici et surtout ici). Une fois n'est pas coutume : nous y revoilà ! Mais ce coup-ci, nous avons une voiture, et ça change tout !

Un petit paradis dur terre

Dans les environs, il y a de nombreux sanctuaires pour les animaux sauvés de la chasse, de la domestication, etc. Nous sommes ici pour le compte d’Échappée Australe, notre agence de voyages responsables. Nous voulions voir à quoi ces sanctuaires ressemblaient... 

Nous nous rendons tout d'abord à un "sanctuaire" pour les éléphants sur lequel nous avions de gros doutes, qui seront bel et bien confirmés. Nous y trouvons une ambiance pesante, des guides avec des crochets (pour que l'éléphant le sente passer) et aucun moyen d'en savoir plus sur la domestication de ces éléphants sauvés du braconnage (le guide botte en touche malgré notre insistance). Nous remarquons même des blessures sur les éléphants comme sur cette photo à la jambe avant droite. Cela nous conforte dans notre idée de ne pas recommander ce centre ! Nous sommes bien contents de ne pas avoir eu à payer l'entrée !

D'où provient cette blessure ?
D'une manière générale, notre séjour ici nous aura permis de rencontrer de nombreuses personnes très intéressantes et nous sommes maintenant convaincus que s'il y a des interactions entre les animaux et les hommes dans ces centres, les animaux ne seront jamais relâchés. Certains centres / réserves privées élèvent et reproduisent les animaux (comme les félins) pour l'industrie de la chasse en enclos...

Mais nous avons quand même trouvé 3 sanctuaires très intéressants, avec une philosophie différente : Monkey Land, Birds of Eden et Jukani. Il se trouve que ces centres appartiennent au même propriétaire.

Monkey Land est un immense terrain dans lequel le visiteur se promène accompagné d'un guide. Ici les singes évoluent en "liberté". Il s'agit d'animaux anciennement domestiques mais dont les proprios ont cherché à se débarrasser (à la puberté un singe devient une plaie...). Pas d’interaction entre les animaux et l'homme : seule la nourriture est déposée à certains endroit spour qu'ils se nourrissent !





Le second sanctuaire s'appelle Birds of Eden. C'est une volière gigantesque avec plein d'oiseaux. Nous recommandons fortement la visite avec un guide. Encore une fois, pas d’interaction entre eux et l'homme : c'est un véritable sanctuaire !





Le dernier sanctuaires s'appelle donc Jukani. On y trouve de nombreux félins, notamment sauvés de la chasse. Bien évidemment, les animaux sont en enclos : ce sont des prédateurs ! Mais les enclos sont assez grands. Encore une fois, il n'y a pas d’interaction. Le staff pousse même le concept au maximum : les femelles reçoivent un contraceptif. L'objectif est que les animaux finissent leur vie dans les meilleures conditions possibles et non pas de les reproduire pour vendre les petits. On valide !






Une visite à faire avec un guide pour en savoir plus sur chaque espèce : nous apprenons par exemple que les tigres blancs n'existent plus vraiment depuis des années. Ceux qu'on trouve dans les zoos ont la même descendance. A cause de cette consanguinité, beaucoup de bébés mal-formés sont sacrifiés pour obtenir les rares pas trop difformes que vous pouvez trouver... A méditer !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire