samedi 24 septembre 2016

Cape Town - Tour de la péninsule

Nous connaissons assez bien Cape Town pour y avoir séjourné 1 mois en 2010 (nous étions alors volontaires dans une école primaire) puis pour y être retourné plusieurs jours en 2013. Nous y sommes donc de retour. 

Nous avons séjourné à Hout Bay, notre point de départ pour la Chapman's Peak Drive, une magnifique route, et pour notre tour de la péninsule du Cap.

Hout Bay est une petite ville bordée par une plage de sable blanc. Au Sud de Cape Town et sur la côte Ouest de la péninsule, Hout Bay est un petit port de pêche avec plusieurs restaurants et offre quelques possibilités d'excursions en mer.

La plage - Hout Bay
Nous partons donc sur la Chapman's Peak Drive, une route panoramique classée monument national et qui offre de beaux points de vue. Seul point négatif : on passe par un péage pour l'emprunter...

Vue sur la sentinelle

Vue sur Hout Bay
Vur sur Capman's Bay
Nous poursuivons vers le Table Mountain National Park. Ce parc comprend bien évidemment la Table Moutain mais également le Cap de Bonne Espérance. C'est là que nous allons. Dans le parc nous croisons plusieurs animaux comme des autruches, des lézards et nos amis les dassies.

Une autruche
Un petit dassie
Nous étions déjà venu dans le parc en 2010, mais nous étions uniquement allés à Cape Point. Ce coup-ci nous voulions nous rendre au Cap de Bonne Espérance. Contrairement à une forte croyance, ce n'est pas le point le plus au Sud de l'Afrique et ce n'est pas non plus ici que l'Océan Indien rencontre l'Océan Atlantique. Cet endroit ce trouve à Agulhas (nous en avions parlé ici).

Depuis le Cap de Bonne Espérance
Un sentier permet de rejoindre Cape Point. Nous n'irons pas jusqu'au bout mais descendrons à une magnifique plage de sable blanc.

Au loin : Cape Point
Pour le retour, nous passerons voir les manchots du Cap à Simon's Town. Nous avons de la chance car en ce moment, il y a plein de jeunes manchots.

Les manchots du Cap
Cape Town (et la péninsule) est toujours un endroit magnifique. C'est également une ville où l'on voit la séparation rentre les riches et les pauvres : à l'extérieur de la ville se trouvent les immenses townships (vous passez devant Khayelitsha lorsque vous arrivez). Puis le long de la côte, loin des townships, vous trouverez toutes les magnifiques villas. Bien que ce soit la 3e fois que nous soyons ici, c'est toujours aussi choquant !

samedi 17 septembre 2016

Stellenbosch, deuxième plus ancienne ville d'Afrique du Sud

Nous passons quelques jours à Stellenbosch. Au programme : musées, bâtiments d'époque, jardin botanique, vignobles, restaurant gastronomique.

Stellenbosch est donc la 2e plus ancienne ville du pays (après Cape Town), fondée en 1679. La ville a conservé son charme d'époque. Le centre de Stellenbosch, plutôt grand, est assez classe. 
Nous logeons dans un petit lodge vraiment sympa, à deux pas du centre ville.

Notre logement
Vue depuis l'une des fenêtres de la chambre
Pour découvrir les vignobles, nous dînons à Jordan Restaurant. Mais quelle erreur ! Nous aurions du prendre notre appareil photo : des plats magnifiques et vraiment très bons (l'erreur est donc d'avoir oublié l'appareil photo). Pour un total de 1250 ZAR (environ 80 €), j'ai choisi : assiette de calamar avec un velouté, une salade quinoa-avocat, une purée de butternut-gorgonzola et un plateau de fromages (trop bons!), le tout accompagné par plusieurs vins; et Choupinette a opté pour l'assiette de calamar - velouté, de la caille, du springbok et le fromage. 

Photos du restaurant qui provient de leur site internet
Stellenbosch possède un musée qui regroupe 4 maisons d'époque afin de découvrir la vie des colons, à différents moments.


Le centre ville de Stellenbosch a gardé de nombreux bâtiments d'époque. Une brochure disponible à l'office de tourisme les recense et vous permet de faire un tour historique de la ville.




Stellenbosch possède également un agréable jardin botanique.



Orange Cerise sur le gâteau, le gardien des lieux nous offre  un croisement entre une mandarine et un citron !


samedi 10 septembre 2016

Un petit bout de France en Afrique du Sud

Nous poursuivons notre route des vins pour nous rendre tout d'abord à Tulbagh, une charmante petite commune, puis à Franschhoek, qui se traduit par 'le coin des Français' (en afrikaans).

A Tulbagh, nous ne faisons qu'une petite halte. L'intérêt ici consiste à se rendre dans la rue Church Street. C'est ici que se trouve la plus grande concentration de maison de style Cape Dutch inscrits au Patrimoine National. Un musée se visite et raconte l'histoire de cette ville et notamment du tremblement de terre de 1969 qui détruisit Tulbagh.

Church Street, Tulbagh
Remarque : Tulbagh, ville Afrikaner,  se prononce "Tulbarrrrr".

Pour notre pause déjeuner, un restaurant nous intrigue : Reader's Restaurant & Curious Cats Gifts. La décoration à base de statues de chat, de tableaux de chat et de plein d'objets en forme de chat, est plutôt originale. La carte est simple mais c'est bon. Le choix parfait pour un light lunch !

Reader's Restaurant
Comme annoncé en préambule, notre autre étape dans la région des vignobles est Franschhoek. C'est une ville plutôt touristique et très passante. On y trouve de nombreux magasins et des restaurants.

Franschhoek sous la pluie
Bien évidemment, l'intérêt principal de la ville est sa proximité avec de nombreux vignobles. Pour la petite Histoire, en 1688, des Huguenots français arrivèrent en Afrique du Sud. Le gouverneur leur donna des terres pour la culture de la vigne. Franschhoek était née. A priori, il n'y a plus grand monde qui parle Français mais on y voit de nombreux signes de cette origine : les noms des rues, les drapeaux tricolores, la fête de la prise de la Bastille...



samedi 3 septembre 2016

Des lamas et des zèbres sans rayures

Nous quittons Montagu et nous nous rendons à Ceres (une ville célèbre pour les fruits). Sur la route, nous faisons un détour par Paarl, 3e ville la plus ancienne du pays. Généralement, on y séjourne pour les vignobles et la culture afrikaner (un monument à la gloire le l'Afrikaans y est érigé). Paarl a également "accueillit" Nelson Mandela pour les dernières années de captivité.

Pour notre part, nous n'y faisons qu'un arrêt pour visiter une ferme de lamas : The Alpaca Loom ! On y découvre différents produits à base de laine de lamas et on peut aller nourrir et caresser les animaux (vraiment doux !). On y prend un déjeuner léger et nous repartons.



Le soir, nous logeons donc à Ceres, que nous ne recommandons pas. Il n'y a pas grand chose à faire. Les plantations de fruits ne se visitent pas. Dommage. Ceres est également une marque très connue de jus de fruits en Afrique du Sud.
Ceres sous la pluie
Nous partons donc passer notre journée dans la ferme Bontebok Ridge, à 1 heure de route (bon un peu plus car le GPS nous fait prendre une route longue, sinueuse, etc. au lieu de nous faire prendre la route la plus simple). Nous y allons pour voir les Quagga : Il s'agit d'une espèce éteinte de zèbres. Un projet leur redonne vie en croisant des zèbres d'Afrique du Sud et de Namibie et en sélectionnant les plus beaux Quaggas. Leur particularité : une absence de rayure à l'arrière.


Bien entendu, nous y voyons également quelques antilopes et des paysages magnifiques : une visite sympathique pour ceux qui veulent sortir des sentiers battus !