samedi 28 janvier 2017

Safari à Hwange : Masuma Dam 1/2

Comme nous vous l'avons dit la semaine dernière, nous avons passé plusieurs heures à ce point d'eau où nous avons observé de nombreux animaux. Voici nos photos.

La cache nous permet d'observer les animaux










samedi 21 janvier 2017

Safari à Hwange

Nous nous rendons au parc Hwange, la réserve la plus connue du Zimbabwe. Elle est située au Nord-Ouest du pays, non loin des chutes Victoria. Nous avons choisi de séjourner quelques nuits dans le camp de Sinamatela, plus rustique que le camp principal mais dont la situation est plutôt charmante : situé en hauteur, il nous permet d'admirer le bush. Nous verrons même un lion depuis le camp grâce à un télescope mis à disposition pas l'un de nos voisins.

Vue depuis le camp
Pour nous y rendre, nous passons par la ville de Hwange où nous pouvons nous ravitailler en essence. Puis nous traversons une mine de charbon, ce qui est assez étrange en bordure d'un parc national... En passant par une entrée du parc Hwange désaffectée, nous nous rendons compte que la mine a gratté du terrain sur le parc... Dommage ! Nous arrivons enfin à la (nouvelle) entrée du parc et au bout de quelques mètres nous apercevons déjà des éléphants !



Pour circuler dans le parc, un 4x4 est de rigueur. Nous arrivons sans encombre au camp. Pas grand chose à signaler : il vaut mieux prévoir sa nourriture à l'avance. La petite "supérette" n'est là que pour dépanner. Dans le camp, on sent le manque de moyens que les autorités mettent à disposition des parcs nationaux et nous nous demandons où peut bien passer notre argent (...). Notre "lodge" est ainsi très rustique. Deux lits simples avec moustiquaire, une baignoire, une cuisine d'une autre époque, un frigo, une table et des chaises... Bon de toute façon nous ne sommes pas là pour le logement ! Si vous souhaitez plus de confort, mieux vaut séjourner dans le camp principal qui commence à être rénové où bien passer par des camps privés.

Notre "lodge"
Nous serons un soir invité par nos voisins pour un braai (barbecue) : Fran et Trevor, un couple zimbabwéen de retraités avec qui nous sympathisons. Nous partirons le lendemain en safari avec eux.

En cette saison sèche, le meilleur moyen de voir des animaux est de se rendre aux points d'eaux. Sur la piste qui est assez praticable, nous voyons quelques antilopes, girafes, zèbres et des éléphants. Un troupeau de pachydermes passe non loin de nous, ce qui provoque un mélange d'émerveillement et d'angoisse...




Nous arrivons à un premier point d'eau nommé Mandavu Dam. Nous pouvons sortir du véhicule ici. On y observe de nombreux hippopotames, des crocodiles et des oiseaux. En face de nous, les animaux viennent boire. Nous retiendrons notamment la posture particulière de la girafe qui se désaltère... Être une girafe ne doit pas être facile tout les jours :-)

Nous partons ensuite pour un autre point d'eau : le Masuma Dam. Nous y passerons le reste de la journée car le spectacle était incroyable. Des troupeaux d'éléphants viennent continuellement s'abreuver, des hippopotames et des crocodiles séjournent dans le lac et toute la faune africaine y défile : antilopes, zèbres, phacochères, etc. Nous n'y verrons aucun félin. Je pense qu'il faudrait s'y rendre de bonne heure le matin ou privatiser la cache : nous croisons une famille qui a opté pour cette solution. Le soir, ils dorment ici (il faut avoir le matériel de camping pour cela). Une expérience qu'il nous faudra tenter une prochaine fois !

Nous observons par moment plus d'une centaine d'éléphants ! En fin de journée, les babouins arrivent et une guerre se déroule entre eux et les éléphants qui visiblement n'apprécient pas les singes. ils chargent à tout bout de champ !

Lors de cette journée d'observation, nous avons tous subit un moment de stress : un petit oiseaux dans l'eau n'arrivait plus à s’envoler. Il a tenté de nager jusqu'à la berge. Nous le sentons s'épuiser mais en même temps un crocodile s'approche... Ce qui devait arriver arriva... le crocodile n'en a fait qu'une bouchée :'(

Pour finir, voici quelques photos de notre 1e journée. Les prochaines semaines, nous vous mettrons nos photos prises au Masuma Dam.







samedi 14 janvier 2017

Bulawayo : Premiers pas au Zimbabwe

Après avoir passé la frontière, nous poursuivons notre route jusqu'à Bulawayo. Bulawayo est l'une des principales villes du pays. On y trouve même Alliance Française ! La ville ne présente pas un grand intérêt en elle-même mais dans les environs se trouvent les Khami Ruins et le Matopo National Park, qui sont 2 des 5 sites du Zimbabwe à être inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO. Mais nous y reviendrons un peu plus tard car lors de ce premier séjour à Bulawayo, nous n'aurons pas le temps de les visiter.

On trouve quelques vieux bâtiments à Bulawayo
Les routes au Zimbabwe ne sont pas trop mauvaises même si on peut se demander si elles ont été refaites depuis l'indépendance du pays.... Il y a 2 grands axes goudronnés : de la frontière avec l'Afrique du sud jusqu'au chute Victoria et depuis cette même frontière jusqu'à Harare, la capitale.

Il n'y a pas beaucoup de trafic mais énormément de barrages de police. Nous constaterons que la police se fait déposer les matins par un véhicule et qu'elle est récupérée en fin de journée. En effet, la police semble souffrir d'un manque de véhicule (nous verrons 1 ou 2 voitures de police en 2 semaines). 
La première fois où nous nous sommes fait arrêtés, ce fut pour un léger excès de vitesse. Nous arrivons dans un village et nous respectons la limitation de vitesse. A la fin du dernier bâtiment, aucun panneau de signalisation n'indique la fin du village. Après quelques minutes, nous pensons qu'il a simplement disparu (un cas de figure très présent au Zimbabwe - l'absence de signalisation) et bim ! On se fait arrêter et on nous signale que la route est limitée sur plusieurs kilomètres... Le policier est très sympa et ne nous verbalise pas.
Lors de notre voyage au Zimbabwe nous nous ferons arrêter à plusieurs reprises et nous payerons 170 USD d'amendes car la voiture n'est pas aux normes... Pour info, il vous faut :
  1. Des stickers réfléchissants à l'avant et à l'arrière (si le policier estime qu'il est trop petit, vous aurez une amende)
  2. Un extincteur
  3. Un gilet jaune fluo
  4. 2 triangles de signalisation
Il est important de conserver les documents qui attestent que vous avez payé une amende afin de ne pas avoir à la repayer une 2e fois. Dans ce cas, le policier cherchera autre chose à vous facturer. Nous avons rencontré des Allemands qui avaient une voiture aux normes. Le policier a demandé à ce qu'ils allument les phares et l'un d'eux ne fonctionnait pas. Hop, le tour est joué ! Après l'un de ces rackets, une charmante policière m'a dit "thanks to support us !"...

Nous séjournons donc à Bulawayo. Notre GPS ne trouve pas l'adresse du logement (il n'existe pas de carte récente du Zimbabwe et les changements de nom de rue n'aident pas...). Heureusement nous tombons sur 3 jeunes (dont les parents possèdent la dernière ferme appartenant à des Blancs dans la région). Ils nous accompagneront jusqu'à notre logement. Ils nous confient vouloir partir en Namibie, en Nouvelle-Zélande et aux USA. Il n'y a aucun avenir ici pour eux.

Notre première mission consiste à trouver une carte SIM locale pour notre téléphone. Sur le parking devant l'agence, un mec veut nous vendre une carte SIM 3 USD. En magasin, elle est à 1 USD... 
Econet, notre fournisseur de carte SIM
Notre seconde mission consiste à trouver un jerrycan pour notre voiture (nous jouons la sécurité). Nous demandons à une station essence où en trouver un. La dame appelle un gardien du bâtiment situé à côté. Cette personne nous propose de nous accompagner (pendant son temps de travail...). Nous trouverons ce jerrycan mais nous ne pourrons pas nous en servir car la voiture a une sécurité et l'embout pour pouvoir la remplir n'est plus dans le véhicule... Nous devrons donc modifier nos plans par la suite et éviter de nous aventurer trop loin des villes.

A Bulawayo, nous nous sentons en sécurité. En discutant avec la population, et bien qu'il y est beaucoup de pauvreté, les gens se sentent plus en sécurité qu'en Afrique du Sud par exemple.


Les rues de Bulawayo sont très larges





Faire la queue au seul distributeur en ville qui possède des USD...
Même à La Réunion le raisin coûte moins cher !

Promis, c'est le dernier article où je me plains du Zimbabwe. Les prochains articles vous montreront toute la beauté du pays et la chaleurosité des habitants. Notre prochaine étape : le magnifique parc Hwange !

samedi 7 janvier 2017

[Tuto] Zimbabwe : Entrer dans le pays...

Avant de nous rendre au Zimbabwe, nous avons discuté avec de nombreux Sud-Africains pour en savoir plus sur ce pays. A chaque fois (ou presque), on nous a déconseillé de nous y rendre... Sur internet, il est très difficile de trouver des informations sur ce pays. Nous savions uniquement que le "Président", Robert Mugabe, est au pouvoir depuis 1987 (en même temps l'opposition n'a pas trop le droit d'exister et les concurrents, même au sein de son parti, ont disparu étrangement...). Sa principale action a été de virer les fermiers blancs du pays (sans indemnités bien sûr - en cas de refus, c'est une balle dans la tête). Robert a ensuite donné ces grandes exploitations à ses amis qui n'y connaissaient rien en agriculture. Ces derniers ont laissé quelques animaux sur les terres pour brouter... Voila comment le Zimbabwe, un pays riche et exportateur de nourriture, est devenu un pays en banqueroute avec plus de 70% de la population sans emploi...
Premiers kilomètres au Zimbabwe

Bref, suite à cette introduction, je tiens à vous préciser que le Zimbabwe, très peu connu en dehors des chutes Victoria, est un pays magnifique avec une population incroyablement gentille. Je détaillerai tout cela lors des prochaines semaines.

Nous avons décidé d'explorer ce pays pour le proposer ensuite via notre agence de voyages Échappée Australe. Notre mission est un succès :-)

Pour aujourd'hui, je souhaite vous parler du passage de la frontière. J'espère que cela ne vous découragera pas (NB : nous conseillons d'entrer au Zimbabwe par avion et de louer un véhicule directement sur place pour plus de simplicité !)

Nous sommes arrivés à la frontière à 9h30 et nous avons pu entrer au Zimbabwe à 13h30. Nous commençons par une attente de 1h en plein soleil (tiens nos médicaments anti paludisme nous rendent photosensibles....) côté Afrique du Sud. Bon c'est la pire frontière à prendre pour se rendre au Zimbabwe car beaucoup de Zimbabwéens passent la frontière quotidiennement pour importer divers produits. 

Ensuite nous nous rendons côté Zimbabwe à un 1er comptoir pour remplir un 1er papier. On paye ensuite 30 USD par personne puis nous nous rendons à un second guichet qui nous tamponne un document avant de retourner au 1er guichet pour avoir notre visa. A un 3e comptoir, nous payons 150 ZAR pour notre véhicule. A un 4e guichet, nous payons 140 ZAR pour notre véhicule (il faut payer 2 fois pour le véhicule). Puis nous retournons au 1er guichet pour avoir un coup de tampon pour autoriser notre véhicule à entrer...

L'étape suivante, dans un second bâtiment, consiste à déclarer notre véhicule. Nous remplissons 2 formulaires et nous transmettons ces documents à un guichet à l'extérieur du bâtiment, nommé "customers". A un autre guichet, on paye 65 USD et on obtient un coup de tampon.

Nous partons ensuite voir la police qui tamponne nos documents. Nous retournons au guichet "customers"  qui donne un coup de tampon... Nous pouvons ensuite partir vers la fouille du véhicule où on nous contrôle les papiers. Nous passons encore par 2 contrôles, des coups de tampons, etc... et nous sommes enfin au Zimbabwe !

(Le marché du tampon doit être lucratif au Zimbabwe...)

Nous avons vu des gens pleurer car ils n'arrivaient pas à passer la frontière. Il n'y a aucune indication sur la marche à suivre. Quelques personnes veulent bien vous accompagner (service payant)... Le Zimbabwe est un pays qui se mérite !

Si vous avez tout lu, je vous remercie de votre courage. Pour info, avant la crise des fermiers, le pays utilisait les dollars Zimbabwéens. Suite à l'inflation, ils utilisent le USD. Voici à quoi ressemblait la monnaie avant (il me semble que le billet de plus haute valeur est 50 000 000 000 mais je ne l'ai pas).

Ancienne monnaie du Zimbabwe