samedi 12 novembre 2016

Le parc national de Camdeboo

Un springbok
Nous avons passé quelques jours au parc national de Camdeboo, près de Graaff Reinet, toujours en plein Karoo. Le campement est un ensemble de quelques tentes aménagées (lits, réfrigérateur, braai, etc.) avec une cuisine commune et des sanitaires communs. A notre arrivée, nous sommes guettés par des singes vervet... Nous déchargeons la voiture sac par sac en prenant soin de refermer la voiture à chaque fois. Malgré tout, un de ses singes essaye de rentrer dans le véhicule en passant sa patte dans le centimètre de fenêtre laissée ouverte...

Des voleurs !
En cette saison, il n'y a pas grand monde ici (une Américaine dans une tente voisine et un couple de personnes âgées dans une caravane). En même temps, l'hiver dans le Karoo (et en tente), la nuit il fait froid. Le matin on a même le droit à un peu de gel sur la voiture !

Le parc est séparé en 2 parties : la partie Game Park (là où y a les animaux) et la partie Valley of Desolation (nous y reviendrons un peu plus bas). 

La partie Game Park est plutôt petite et se trouve tout autour d'un grand étang. Il n'y pas beaucoup d'animaux (principalement des antilopes). L'intérêt ast sans doute pour les amateurs d'oiseaux : il y en aurait 250 espèces, dont certaines particulières à la région semi-desertique du Karoo. N'étant pas amateurs, nous ne verrons que des autruches, des secretary birds, des marabouts et quelques pigeons...

Une autruche sans doute sur un nid




L'autre partie du parc nous mène donc à la Valley of Desolation. Nous nous en sortons bien car les nuages commencent à partir à notre arrivée. En cas de beaux temps, ce doit être extraordinaire ! La route nous mène ainsi à un point de vue sur cette vallée. Un petit sentier permet de faire le tour du plateau où nous sommes (environ 45 minutes).
Nous y sommes !
Les reliefs sont particuliers !
La vue est saisissante.
Nous avons passé un agréable séjour dans ce parc peu fréquenté : barbecue le soir et observation des étoiles (le ciel est magnifique, il n'y a pas de pollution lumineuse, on a un ciel étoilé mais...piouuuuu ! Indescriptible !). L'ambiance est calme et reposante. Alors oui, il n'y a pas beaucoup d'animaux et on a vite fait le tour du parc, mais l'intérêt est dans la contemplation des paysages. Voici quelques photos :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire