samedi 10 septembre 2016

Un petit bout de France en Afrique du Sud

Nous poursuivons notre route des vins pour nous rendre tout d'abord à Tulbagh, une charmante petite commune, puis à Franschhoek, qui se traduit par 'le coin des Français' (en afrikaans).

A Tulbagh, nous ne faisons qu'une petite halte. L'intérêt ici consiste à se rendre dans la rue Church Street. C'est ici que se trouve la plus grande concentration de maison de style Cape Dutch inscrits au Patrimoine National. Un musée se visite et raconte l'histoire de cette ville et notamment du tremblement de terre de 1969 qui détruisit Tulbagh.

Church Street, Tulbagh
Remarque : Tulbagh, ville Afrikaner,  se prononce "Tulbarrrrr".

Pour notre pause déjeuner, un restaurant nous intrigue : Reader's Restaurant & Curious Cats Gifts. La décoration à base de statues de chat, de tableaux de chat et de plein d'objets en forme de chat, est plutôt originale. La carte est simple mais c'est bon. Le choix parfait pour un light lunch !

Reader's Restaurant
Comme annoncé en préambule, notre autre étape dans la région des vignobles est Franschhoek. C'est une ville plutôt touristique et très passante. On y trouve de nombreux magasins et des restaurants.

Franschhoek sous la pluie
Bien évidemment, l'intérêt principal de la ville est sa proximité avec de nombreux vignobles. Pour la petite Histoire, en 1688, des Huguenots français arrivèrent en Afrique du Sud. Le gouverneur leur donna des terres pour la culture de la vigne. Franschhoek était née. A priori, il n'y a plus grand monde qui parle Français mais on y voit de nombreux signes de cette origine : les noms des rues, les drapeaux tricolores, la fête de la prise de la Bastille...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire