samedi 13 août 2016

Oudtshoorn : Autruches, girafes et Suricates

Nous étions déjà venus à Oudtshoorn en 2103 (voir l'article ici). Nous avions apprécié l'endroit et souhaitions le découvrir en profondeur. Nous avions visité les grottes de Cango, découvert une ferme à autruches et fait un tour au Cango Ranch.

Je profite de cet article pour apporter des précisions sur cette expérience. Depuis 2013, nous avons appris beaucoup de choses sur l'Afrique du Sud. De nombreux endroits vous permettent d'approcher les félins et/ou de vous en occuper via du volontariat (très cher). C'est par exemple le cas du Cango Ranch (voir l'article ici). A l'époque, nous avions eu un petit coup de cœur pour cet endroit qui soutient en plus une fondation pour préserver les guépards. Notre avis a bien changé depuis. Comme d'autres endroits identiques, ils favorisent la reproduction des félins pour les vendre ensuite (pour la chasse?). En apprenant cela, nous ne pouvons recommander cet endroit.

Un autre point important concerne les fermes à autruches qui pullulent à Oudtshoorn. Les autruches n'y sont pas toujours bien traitées : manque d'espace, stress, etc. Cette année, nous nous sommes rendus à Chandelier. Les quelques autruches ont ici un but pédagogique uniquement. Notre guide (Marc) est un passionné et nous apprend tout sur les autruches, avec humour. C'est sans aucun doute la bonne adresse du coin !
Les autruches ne sont pas nombreuses dans les enclos
Chandelier possède également une petite réserve avec quelques herbivores. A notre arrivée à Oudtshoorn, le staff de notre logement nous avait prévenu que de jeunes girafes étaient là pour quelques semaines avant d'être relâchées. L'une d'elle a été rejetée par sa mère, l'autre provient d'une mère trop vieille pour allaiter. Nous avons ainsi pu leur donner le biberon. Une expérience incroyable !


Le jour suivant, nous avons passé la mâtinée (dans le froid) pour observer des suricates sauvages. Les guides repèrent la veille l'emplacement des suricates, et le matin, nous arrivons très tôt et attendons qu'ils pointent leur museau hors du terrier. Autant dire qu'on attend beaucoup, mais ensuite c'est génial ! Après de brèves apparitions pour voir s'il faisait assez chaud dehors, ils ont finalement pris leur courage à deux pattes et sont sortis s'amuser quelques mètres devant nous. De notre côté, nous ne devons pas les approcher de trop près et nous n'avons qu'à profiter du spectacle.

Attendre dans le froid...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire